La liposculpture Cette intervention est pratiquée pour traiter les problèmes liés à une surcharge cutanéo-graisseuse, à une silhouette dysharmonieuse.

Cette intervention est pratiquée pour traiter les problèmes liés à une surcharge cutanéo-graisseuse, à une silhouette dysharmonieuse.

Une liposuccion consiste à introduire, par de petites incisions (2 à 5 mm), dissimulées dans les plis, une canule métallique perforée, reliée par un tuyau à « un aspirateur à graisse ».

La Liposculpture consiste à pratiquer une liposuccion ou lipoaspiration avec l’intention de redessiner une silhouette et non, de juste enlever des amas graisseux.

L’intérêt de la liposculpture se base sur le fait que l’on dispose de deux types de graisse :

– une superficielle que l’on échange facilement lors des variations de poids.
– une profonde, de stockage, beaucoup plus difficile à perdre. C’est elle qui est responsable des excédents graisseux aux niveaux de la culotte de cheval, des hanches, du ventre, de l’intérieur des cuisses, des genoux… Pour perdre un kilogramme de graisse profonde il faut perdre six kilogrammes!

C’est cette dernière qui est retirée lors d’une liposculpture, permettant ainsi de redessiner une nouvelle silhouette harmonieuse et durable même en cas de reprise de poids.

C’est en consultation qu’il sera décidé de la possibilité de dessiner la silhouette désirée en fonction de nombreux facteurs (quantité de graisse à retirer, peau, bilan sanguin).

L’intervention

Le chirurgien fait le matin de l’intervention des dessins que vous devez être capable de comprendre. Ce sont des fesses galbées et rondes qui sont le plus souvent demandées en retirant les excédents graisseux autour. (cf photos)

Si l’on désire obtenir des fesses encore plus cambrées, il est possible dans le même temps de pratiquer la réinjection (feeling) d’une partie de la graisse retirée.

Cette intervention se réalise le plus souvent sous anesthésie générale. La durée est de 2h à 2h30.

La graisse retirée se fait de façon régulière en laissant une couche d’un centimètre de graisse sous la peau afin d’éviter d’éventuelles irrégularités. La cellulite superficielle, aspect de « peau d’orange » est donc peu modifiée.

La durée de l’hospitalisation est classiquement d’un jour.

Les suites opératoires

Les douleurs sont de type « grosses courbatures », des antalgiques sont prescrits. Une anticoagulation préventive est prescrite avec des bas de contention.

Il est nécessaire de prévoir un repos de 7 à 10 jours.

Les ecchymoses, habituelles, disparaissent en deux à trois semaines. Les troubles de la sensibilité cutanée régressent en quelques semaines.

Un pansement compressif appelé panty ou gaine est porté sur les zones traitées. Le but étant de diminuer les œdèmes et de permettre à la peau de reprendre sa place dans les meilleures conditions. Il sera porté classiquement une première dizaine de jour jour et nuit puis une autre dizaine de jour uniquement le jour.

Il n’y pas de fils à retirer.

Résultat

Le résultat esthétique n’est constaté qu’à partir du premier mois mais le résultat définitif ne sera visible et durable qu’au bout de trois mois environ, après la disparition complète de l’œdème.

La Chirurgie esthétique des fesses est particulièrement intéressante pour ses résultats spectaculaires et pour son importante référence de signe de beauté et attraction sexuelle.

Le changement est tel qu’il permet le plus souvent de servir de « déclencheur » pour faire spontanément beaucoup plus attention à son alimentation et donc à sa silhouette.

Et de mettre fin à ces interminables prises de poids et perte de poids ou « yoyo » qui n’existent souvent que parce que la silhouette reste, malgré les régimes, inchangée.

Après une liposculpture on peut plus facilement manger sans systématique voir le moindre excès alimentaire apparaître sur sa silhouette.

Cette nouvelle silhouette restera à vie. Cela n’empêche évidemment pas de prendre du poids si l’on mange en excès mais les courbes resteront harmonieuses et seront conservées.

L’intérêt étant bien sûr de l’entretenir.