La Réduction mammaire L'hypertrophie mammaire désigne l'opération visant à diminuer une poitrine trop volumineuse et lourde.

L’hypertrophie mammaire désigne l’opération visant à diminuer une poitrine trop volumineuse et lourde. Une poitrine trop importante peut être la cause de douleurs dorsales et gêner la patiente dans ses activités quotidiennes, ou pour la pratique d’un sport. L’intervention peut être pratiquée dès l’âge de dix-sept ans (dès la fin de la croissance). L’accord parental est obligatoire pour les mineurs.

Une prise en charge par la sécurité sociale est possible s’il est évaluer de retirer plus de 300 grammes par côté.

L’intervention

Chaque patient est unique, les informations sont donc personnalisées car de nombreux critères interviennent dans la décision et le choix des techniques. Elles vous seront expliquées lors de la consultation.

Des examens préopératoires sont demandés (prise de sang, ECG, mammographie).

Le matin de l’intervention le chirurgien fait des dessins et des mesures qui serviront de repères pendant l’opération. Il existe plusieurs techniques pour réduire les seins. La cicatrice en forme de T renversé (la plus pratiqué), en L et en I.

L’intervention se pratique sous anesthésie générale.

Cette intervention dure 1h30 à 2h30 en fonction du travail.

L’hospitalisation est de un jour.

Les numéros de téléphone de la clinique, du cabinet et éventuellement du chirurgien vous seront communiqués. Des visites de contrôles seront effectuées à 8 jours (indispensable), 15 jours, 1 mois, 2-3 mois, 6 mois, 1 an et tous les ans. Bien sûr ces consultations ne sont pas payantes.

Le port d’un soutien-gorge est conseillé pendant un mois.

La sensibilité des aréoles est souvent diminuée.

Les suites opératoires

La gêne est modérée et les activités normales peuvent être reprises au bout de sept jours.

Douche possible au deuxième jour à la Bétadine de préférence.

Les seins sont gonflés surtout durant le premier mois.

Les activités sportives peuvent être reprises après 4 à 6 semaines.

La possibilité d’allaitement doit souvent être considérée comme non fonctionnelle après l’intervention. Même si parfois elle peut se rétablir.

Les cicatrices devront être particulièrement surveillées et des conseils bien spécifiques seront donnés afin d’en améliorer l’aspect. Visibles au début jusqu’au troisième mois, elles s’atténueront progressivement de six mois à un an. Les risques de nécroses cutanées sont heureusement très rares et favorisées par le tabagisme.

Il est déconseillé d’avoir une grossesse pendant les six mois post-opératoire.

Le résultat

Il est obtenu à partir d’un mois mais les seins ne prennent leur forme définitive qu’après trois à six mois.

Il s’agit d’une opération donnant d’excellents résultats esthétiques, un apport psychologiques important et un soulagement presque immédiat des douleurs du dos et du cou.